septembre 6, 2021

0 comments

Emballer les fruits, la viande ou le poisson dans des barquettes en plastique et en polystyrène qui finissent à la poubelle est une habitude très répandue. Elle est aussi à l’origine de plusieurs kilos de déchets qui polluent la planète. Le mouvement Zéro déchet cherche à réduire les déchets, changer les mentalités, les habitudes et le modèle de production d’emballage et de consommation.

Qu’est-ce que le zéro déchet ?

Le zéro déchet est le terme français correspondant à « zero waste » en anglais et fait référence aux principes qui visent à réutiliser les produits qui ne sont pas biodégradables.

Selon Béa Johnson (conférencière française spécialiste du mode de vie zéro déchet), ce terme est une philosophie basée sur un ensemble de pratiques de l’écologie visant à éviter le gaspillage à travers les 5 R : rejeter, réduire, réutiliser, recycler et « rot » (pourrir ou composter en français).

En d’autres termes, il s’agit de rejeter ce qui n’est pas nécessaire comme les stylos en plastique offerts par les banques, de réduire ce qui est encombrants, de réutiliser ce que l’on a déjà, au lieu de le jeter ou de le remplacer, de recycler et de composter les déchets organiques.

Dans ce modèle, le cycle de vie des objets serait prolongé grâce au recyclage, qui nécessite d’inclure dans leur composition un maximum de matériaux biodégradables qui ne nuisent pas à la planète et ne laissent pas de résidus. Un modèle très différent de la plupart des produits emballés ou fabriqués dans des matières plastiques, qui mettent entre un et quatre siècles à se dégrader, et autres substances polluantes.

L’objectif zéro déchet (zéro gaspillage) est un plan d’action qui vise à assurer la récupération des ressources et de protéger les ressources naturelles rares, en mettant fin à l’élimination des déchets dangereux dans les incinérateurs ou les décharges. Le plan comprend la réduction, le compostage des fruits et légumes, le recyclage et la réutilisation des déchets. On note également les changements dans les habitudes de consommation responsable et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Quelques conseils pour passer au zéro déchet ?

Il y a longtemps, les gens vivaient sans produire de grandes quantités de déchets. Du moins pas plus que ce que l’environnement pouvait supporter. C’est grâce à cette preuve que nous savons qu’une grande partie des déchets ménagers et assimilés que nous produisons aujourd’hui peuvent être réduite. Si vous souhaitez limiter les déchets et éviter de produire des ordures, nous allons vous présenter brièvement des gestes simples qui permettent de réduire la production de déchets.

Apporter vos propres emballages lorsque vous faites vos achats

Pour éliminer une grande partie de vos biodéchets, vous devez trier les matières organiques et les sacs en plastique. De nos jours, tout doit être bien emballé dans ce matériau polluant, mais, il existe des substituts au plastique. Au lieu d’acheter l’eau en bouteille, optez pour une gourde que vous remplissez d’eau du robinet.

La plupart d’entre nous ont pris l’habitude d’utiliser des sacs en tissu lavables et réutilisables, mais ce n’est qu’une première étape. Nous pouvons également apporter nos propres bocaux en verre pour les achats en vrac et être minimaliste dans nos choix. Même les cornets sont en train de devenir une option aux plastiques jetables.

Se brosser avec une brosse à dents en bambou

Il est conseillé de renouveler la brosse tous les 3 mois. En fonction de vos habitudes, vous pouvez toujours allonger la durée, mais vous utilisez au minimum 2 brosses à dents par an.

Remplacer la brosse à dents en plastique par une en bambou est une petite action qui contribue à réduire durablement le plastique dans les décharges et les océans. Contrairement au plastique, le bambou est un matériau biodégradable. Il ne polluera donc pas la planète pendant des centaines d’années. Pour un soin dentaire cent pour cent naturel, utilisez une dentifrice bio.

Se doucher avec du savon solide

C’est un excellent moyen de prendre soin de votre corps et d’arrêter de le remplir de produits chimiques nocifs. De plus, l’arôme des savons artisanaux est un plaisir pour vos sens. Il existe des produits solides comme le shampooing solide qui permettent d’éviter le gâchis.

Il peut être un peu difficile de les trouver sans aucun type d’emballage, mais il n’y a aucune comparaison entre un petit morceau de carton et les contenants de liquide-vaisselle typique. Vous avez aussi la possibilité de le transporter dans un porte-savon lorsque vous partez en voyage.

Opter pour une solution autre que le film alimentaire et la feuille d’aluminium

Pour conserver les denrées, l’utilisation d’un film transparent ou d’une feuille d’aluminium est largement utilisée. Outre les problèmes de contamination des aliments causés par ces modes d’emballage, ce sont des objets à usage unique.

Il existe plusieurs options qui vous permettront de réduire ou d’arrêter l’utilisation du film alimentaire ou du papier d’aluminium :

  • Boîtes à lunch en verre ou en métal (Inox);
  • Wraps en tissu ciré. Vous pouvez opter pour un modèle végétalien (sans cire d’abeille) ;
  • Sacs à collation en tissu ;
  • Sachets en silicone qui sont très utiles pour la congélation.
About the Author

hutin.charles

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}